Cours complet d’économie politique pratique

Jean-Baptiste Say, à travers cet ouvrage, vise à influencer les cadres organisateurs de la société, c’est d’abord et avant tout le comportement de ceux qui en sont l’armature qu’il s’agit d’instruire.


Dans la première moitié du XIXe siècle, Jean-Baptiste Say est le plus grand et le plus renommé des économistes européens : son Traité d’économie politique (vol. I de la présente édition de ses Œuvres complètes) est traduit dans toutes les langues de l’Europe. Son Cours complet d’économie politique pratique est véritablement son second “grand œuvre”.

Qu’apporte-t-il de nouveau par rapport au Traité ? Nous ne retiendrons que trois éléments. Le premier concerne le statut même de l’économie politique : « L’objet de l’économie politique semble avoir été restreint jusqu’ici à la connaissance des lois qui président à la formation, à la distribution et à la consommation des richesses. C’est ainsi que moi-même je l’ai considérée dans mon Traité […]

[en fait] l’économie politique, qui semblait n’avoir pour objet que les biens matériels, s’est trouvée embrasser le système social tout entier ». Les deux autres éléments sont signalés par l’adjectif “pratique” figurant dans le titre. Par ce mot en effet, J.-B. Say veut d’abord combattre Ricardo et son école : il lui reproche d’établir les principes de l’économie politique sur des « raisonnements trop abstraits » au lieu de s’appuyer d’abord sur l’expérience et l’observation. Mais, par “pratique”, il montre aussi, par de très nombreux exemples tout au long du Cours, les conséquences et les applications que l’on peut tirer des principes de la science.

Jean-Baptiste Say, à travers cet ouvrage, vise à influencer les cadres organisateurs de la société, c’est d’abord et avant tout le comportement de ceux qui en sont l’armature qu’il s’agit d’instruire.

Ouvrez la page suivante pour Télécharger PDF!


0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *